Nos Compagnons

info@ecuriesdescoudriers.be

249 Messitert - 4880 Aubel - Belgique

Nos Compagnons

Plus que de simples outils de travail, les chevaux et poneys sont pour nous toute notre vie. Ils sont notre famille, ils font partie de l'équipe qui vous accueille tous les jours. Nous les aimons, et ils nous le rendent bien.

Nos chevaux

Acoma

Lorsqu'Acoma est arrivée dans notre écurie c'était une grosse brute de 5 ans, que l’on a surnommée "ma vache" parce qu’elle est pie et que ça lui va très bien. Acoma a eu des petits problèmes d’embonpoint, à tel point qu’on a cru un moment qu’elle était pleine. Alors on l’a mise au régime, installée sur copeaux, et depuis quand elle voit passer à sa portée quelqu’un avec en mains quelque chose qui ressemble de près ou de loin à de la nourriture, elle couche les oreilles, montre le blanc de ses yeux et ouvre la bouche toute grande dans l’espoir d’y récolter une friandise ! Acoma n’avait jamais vraiment travaillé en arrivant ici (elle n’avait visiblement jamais eu de filet en bouche…). Je la trouve gigantesque. La première fois que je me suis hissée sur son dos, j’aurais juré qu'elle toisait au moins deux mètres dix au garrot et pourtant, elle n’a que quatre petits centimètres en plus que ses sœurs, mais, à mon âge, quatre centimètres comptent triple ! Acoma déteste l’eau et la boue, elle est très « chochotte » quand on la brosse. Pour le reste, Acoma ne tape pas, ne donne pas de coups de cul, ne tire pas au renard, ne s’accule pas… Serait-elle parfaite ? Laissez-moi cette illusion. Elle est très réceptive en hippothérapie, très sensible avec les débutants, à tel point qu'un léger déséquilibre la fait s'arrêter. Tout le monde l'aime, car elle nous apprend la confiance. C'est une vraie mère pour tous, à la fois attentive et un tantinet susceptible, elle est toujours là quand il faut comme il faut.

Bandit

Bandit est un cheval très polyvalent. Cheval de promenade par excellence, il a cependant peur des marquages au sol et effectue à leur passage d'intéressantes cabrioles destinées à tester la concentration de ses cavaliers. Il fait aussi de l'obstacle et du dressage, apprécié par beaucoup de cavaliers car mieux on fait, mieux il fait. Et quand son galop s'accélère, notre Bandit ne manque pas d'exprimer sa joie en poussant un petit cri strident mais ses manifestations d'humeur s'arrêtent là : ce n'est pas parce qu'il s'appelle Bandit que notre cheval est un délinquant!

Bandit est très apprécié dans le travail, peut-être un peu moins pour le préparer. Avec lui, il vaut mieux rester attentif. Mais chez les chevaux aussi l'âge amène la raison. Bandit commence donc à comprendre que c'est tout aussi bien d'être calme et respectueux à l'attache.

Batida

Batida a un caractère bien à elle : au pansage, elle bouge sans arrêt. L’obstacle (surtout les lignes) n’est pas son fort même si elle a déjà sauté 90 cm. Elle est géniale en dressage même si elle n’avance pas très vite et a peur de tout. Parfois en hiver elle embarque, mais rien de grave. Elle ne tape pas mais tire au renard de temps en temps. Aujourd'hui, Batida a de l'artrose et est encore un peu montée par les débutants, et son caractère a l'air de leur plaire : calme et présente, attentive et de bonne volonté, très protectionniste, surtout vis-à-vis d'elle-même...

Baù

Petit lusitanien gris bien marqué, Baù (à prononcer BA-OU) est arrivé chez nous par l'intermédiaire d'un ami qui cherchait à le revendre. Nous l'avons mis à l'essai et une semaine plus tard, il était à nous... Mais ce n'était pas prévu comme ça!

Nous avions assez de chevaux et nos derniers coups de coeur ne dataient pas vraiment. Mais Baù, c'est avant tout à Marc qu'il a plu. Tout en lui reflète notre Minha, partie il y a quelques années, la maman d'Eidjé, lusitanienne aussi. Et Baù est entré chez nous.

Son caractère est vif et sa demande de contact est permanente bien qu'hésitante. Il finira par d'habituer. Il fait le job et même plutôt bien et il nous apprend à quel point la position est importante. En effet, il vous suffira de la changer d'un petit centimètre, et son mouvement trouvera un nouvel équilibre. En revanche, sa réactivité est si vive qu'un simple mouvement sans avoir prévenu avant peut constituer un top départ... Mais on est sûr qu'il finira par se poser et s'habituer. Baù a un grand coeur et est très sensible. Il suffit de rentrer en contact avec lui pour ressentir toute son envie de douceur et de contact à la fois franc et délicat. Il est authentique.

Cavalcade

Cavalcade est l'un de mes chevaux (Patricia) monté par les cavaliers des Coudriers, et ce n'est pas n'importe qui. D'abord, elle est noble puisque son nom comporte un petit "de" : "Cavalcade de la Boverie", ensuite elle est belle, racée, élégante et, enfin, elle est adorable, câline et agréable à monter : que de qualités pour un même cheval ! Et dernièrement, elle est même devenue maman ADOPTIVE....

En fait, j'ai eu le coup de foudre pour elle le jour où elle est arrivée dans notre manège. Elle appartenait à un propriétaire qui, au bout de quelques mois, s'est résolu à me la vendre parce qu'elle ne comblait pas toutes ses espérances. Mais Dieu sait si elle comble les miennes! Elle fait tout : elle saute, fait du dressage, randonne, goûte un peu d'équitation éthologique et a même fait des concours d'élevage.

Tout, elle fait tout avec succès, pas parce qu'elle est la meilleure dans tout, mais tout simplement parce que je l'aime et que dans mes classements à moi, elle est toujours sur la plus haute marche du podium. Un seul détail : Cavalcade est très fleur bleue et très maladroite, malgré son âge. On pensait qu'elle devait encore mûrir, mais finalement c'est mieux comme ça. Même si elle a fait du chemin, car jeune, quand il y avait une marche à rater, elle la ratait, quand il y avait un volet à se prendre au coin de la tête elle se le prenait et quand ça glissait, elle s'emmêlait les pinceaux et se fracassait (très élégamment) sur le sol! Aujourd'hui, elle se trébuche et se déchausse très régulièrement, se fait parfois peur pour rien, mais c'est Cavalcade, et c'est mon Gaston Lagaffe à moi.

Cerrydwen

Répondant aussi au doux nom de T-Rex, Cerrydwen de Xénorie (s'il vous plaît) est arrivée ici avec un caractère franc et fort peu délicat. Celui qui ne lui plait pas, il dégage, et elle sait se faire menaçante. Si vous utilisez la force, elle fera preuve de plus de force. Si vous utilisez la justesse, elle saura écouter. Elle représente typiquement le cheval qui se met au service de son cavalier pour travailler mais pour qui les câlins et les papouilles ne sont pas intéressants. Cerrydwen a pourtant deux visages. Certes, on va généralement la chercher avec une muselière, et on reste attentifs au moment du pansage. Mais une fois à cheval, n'importe qui peut aller la féliciter, sans muselière. Elle recevra vos encouragements avec contentement.

De plus, Cerrydwen est destinée à être notre cheval principal de voltige. Son galop doit encore être travaillé même si elle s'équilibre et accepte de travailler dur pour ça. Et les voltigeurs peuvent profiter de sa grandeur et de sa force pour effectuer les plus belles figures. Avec elle, tout semble plus grand, plus impressionnant, sans doute parce qu'elle en impose elle-même.

Craquotte

Craquotte est une belle et ronde jument alezane avec un caractère marqué. Elle est douce, gentille, patiente mais aussi assez turbulente. Lorsqu'elle peut déconcentrer ses compagnons de jeu, on peut compter sur elle.

Lorsqu'elle est arrivée chez nous, Craquotte avait la peau sur les os, on osait a peine lui poser la selle sur le dos. Malgré tout, elle a très vite manifesté son bien-être ici, jusqu'à reprendre un bon poids... Très bon poids... Bon d'accord, très très bon poids.

Au travail elle donne tout ce qu'elle peut et fait tout ce qu’on lui demande. Son but à elle, c'est de nous faire plaisir. On ne sait pas encore si elle aime travailler ou juste s'amuser, mais ce qui est clair, c'est qu'une fois partie, plus moyen de l'arrêter!! Elle aime l'obstacle, les caresses, les carottes , les pommes (tout ce qui est nourriture en fait!!!) et paisser au pré avec ses potes, où elle a bien su faire sa place. Craquotte n'apprécie pas trop les poneys qui font les fous en prairie alors qu’elle doit travailler, et à l'arrêt, elle se sent toujours obligé de bouger. Un cheval au coeur "gros comme ça". Elle est parfaite à sa façon. Et dernière (petite) précision : elle aime les sauts de moutons avant de partir au galop.

Éclipse

Eclipse porte bien son nom : un coup elle est là, un coup elle n'est pas là. Vous savez, comme dans Les Visiteurs "jour-nuit, jour-nuit..." Parfois elle a tout retenu de la leçon d'avant, parfois pas. C'est ce qui fait son charme : un jour on monte un cheval confirmé, le lendemain un poulain, mais c'est le même cheval! Jour-nuit... Mais on l'aime quand même.

Eidjé

Eidjè est née le 25 mars 2007. En patois de La Calamine, "Eidjè" veut dire "tra-la-la-lère" ou "je vous ai bien eus..." et c'est ce qu'elle a fait en venant au monde trois semaines à l'avance, très exactement la veille du jour où nous avions, Marc et moi, décidé de mettre notre lit dans le box en face de celui de sa maman, Minha Lua afin d'assister à l'heureux événement! En fait, j'avais vu quelques jours auparavant que le poulain avait reculé dans le ventre de sa mère, et j'avais pressenti une naissance proche, mais je ne pensais pas qu'elle allait être proche à ce point-là! Ce matin du 25 mars, je poussais ma brouette de nourriture dans les couloirs, pensant déjà à notre déménagement du soir, aux folles nuits que Marc et moi allions passer à tenter de dormir dans un box froid et humide, les doigts de pied dévorés par les souris (là, je brode un peu), quand je me suis rendu compte que, contrairement à l'accoutumée au moment des repas, les chevaux étaient silencieux, très silencieux. Trop silencieux! Et puis j'ai entendu ce petit couinement aigu, émis par l'un des chevaux de mon écurie privée, (là où il était prévu que nous nous fassions manger par des millions de rongeurs à partir du soir même). Interloquée, je lâche ma brouette, m'avance dans le couloir, et vois la croupe de Minha de l'autre côté de la fenêtre de son box. Je vois sa croupe, mais plus son ventre. Or, depuis des semaines, étant donné son état, le diamètre de son ventre dépassait très largement celui de sa croupe. Je baisse les yeux, compte les pieds : un, deux, trois, quatre et puis, derrière ceux de la jument : cinq, six, sept, huit : ça faisait quatre pieds de trop pour un seul cheval, et ces pieds de trop, ils semblaient bien petits, surmontés de jambes frêles et vascillantes. Parce que je suis quelqu'un doté d'une intelligence un tout petit peu au-dessus de la moyenne, j'en deduis que ces petits pieds sont ceux du poulain farceur, poulain que je n'aperçois toujours pas en entier mais qui est là, et bien là. Je rentre à la maison, monte les escaliers quatre à quatre en hurlant "Marc, le poulain est là!", j'entends derrière la porte "c'est pas vrai, c'est pas vrai oh, c'est pas vrai!" Je ressors en trombe, suivie par un Marc à peine habillé qui s'extasie des larmes dans la voix "elle a fait ça toute seule, oh, elle a fait ça toute seule, oh Minha, tu as fait ça toute seule" Bref, il était déjà gâteux! Et c'est alors qu'on l'a vue, car il s'agissait bien d'une pouliche : toute maigrichonne, les crins en bataille, les jambes tremblantes et les yeux cernés de rose. Notre petite Eidjè nous a fait une autre surprise : née d'une mère grise, presque blanche et d'un père bai très foncé, elle est palomino! Et, dès qu'elle a pu nous voir, elle nous a regardés et on pouvait lire dans ses yeux de canaille "tra-la-la-lère, je vous ai bien eus..."

Fiona

Fiona est une belle grande jument noire. Elle nous a été confiée par sa propriétaire après avoir été entrainée à l'obstacle. Dans le pré elle sait faire sa loi. Une fois en cours, elle fait le job. Elle est d'ailleurs très chouette pour les débutants. Elle semble un peu fainéante et d'un caractère placide, mais ne vous y fier pas trop. Fiona ne comprend pas toujours tout mais essaye, et lorsque c'est vraiment trop (mais alors vraiment vraiment trop!), il y a comme qui dirait un petit bonhomme dans son cerveau qui se réveille en sursaut pour lui dire de NE PAS Y ALLER!!!

Elle est plus douée à l'obstacle qu'au dressage, c'est sans doute pour ça que sur le plat on l'observe plus souvent couper vers le centre du lanège pour rester au pas... La raison se trouve certainement dans le fait que son avant-main est bien plus développée que l'arrière-main. Alors on l'aide : travail sur deux pistes, cavalettis, changements d'allure, etc. Tout ce qui peut lui permettre de retrouver de la souplesse dans son dos.

Ce qui est sûr, c'est que sa stature et son caractère lui a vallu d'être très appréciée par beaucoup de nos élèves plus avancés. C'est clair qu'elle a du potentiel!

Géronimo

Géronimo a une histoire à la fois triste et floue. Il est arrivé chez nous car nous avions besoin d'un jeune cheval de manège. C'était lui ou rien et pour lui, c'était ça ou l'abattoire... Le choix a donc été vite fait et notre rencontre avec ce bel alezan aux yeux inquiets nous a vite fait comprendre le problème. Chaque petit mouvement au-dessus de lui le faisait démarrer en furie pour ne plus savoir redescendre. Ce n'était plus du stress! Ce pauvre cheval en avait tellement vu qu'il s'était mis en mode survie. Mais qu'avait-il vécu? Nous ne le saurons jamais vraiment

Alors nous lui avons donné sa chance. Nous l'avons gardé au pré plus d'un an sans rien lui demander, simplement aller le voir, le saluer, tenter de le toucher pour ensuite le caresser. Il était accompagné de l'un de nos pensionnés. Il est ensuite revenu en troupeau. Et nous avons ensuite entamé sa rééducation. À base de traitement homéopathique pour l'aider dans ses réactions, de bonnes âmes sensibles et aimantes qui l'ont prises sous son aile, d'un débourrage en douceur et exclusivement féminin, nous avons su lui faire retrouver sa confiance, en lui et en la personne.

Aujourd'hui Géronimo confirme que le calme et la connaissance font mieux que l'empressement et la violence. Il est à nouveau monté en leçon, même s'il n'est monté que par quelques cavalières, il a montré de magnifiques capacités à l'obstacle et est même un cheval de balade très agréable, tant que tout se fait en douceur. Cependant, il faut toujours rester calme et patient auprès de lui, et rares seront les hommes à pouvoir s'en approcher. Nous ne savons pas vraiment ce qu'il a subit mais ses yeux nous font comprendre qu'ici, il est bien.

Hansmuf

Hansmuf, "père Fouettard", est un magnifique Irish Cob à la crinière interminable. Petit mais d'un caractère plutôt dominant il aime jouer des tours à ses cavaliers, mais jamais rien de méchant, je vous rassure : un petit coup de cul par ci, par là, c'est la manière qu'a Hansmuf de nous exprimer sa joie de vivre. Et pourtant, incroyable mais vrai, il est très compliqué de tomber de lui. Tous les cavaliers le confrment : il est tellement court qu'il peut faire ce qu'il veut, on reste toujours bien au-dessus de son centre de gravité... Et je vous assure que parfois il donne tout ce qu'il a. Vu de l'extérieur, il semble expert en cabrioles, mais en réalité, c'est surtout lui-même qu'il fatigue. Parce qu'en fait, Hansmuf n'a pas beaucoup d'endurance. Mais tout le monde l'adore!

Iris

Iris, c'est la jument de Marc. Franche-montagne, elle a dans son regard l'expression des arabes. Yeux de biche et caractère franc, elle les séduit tous !! D'ailleurs, on ne peut la séparer de son grand amour : Pinky.

Iris, elle fait tout, même si parfois c'est vraiment pour nous faire plaisir. Elle randonne, elle fait du dressage, elle saute un tout petit peu même si elle n'a pas encore la science exacte de l'obstacle, et surtout, elle est devenue un précieux compagnon pour nos cours de voltige. Mais il ne faut pas vous fier aux apparences, il faut parfois la recadrer, pas par mauvais caractère, mais son coté bourru et montagnard ressurgit de temps en temps, lorsqu'elle préfère prendre la tangeante en espérant avoir plus vite fini. Elle ne vous embarquera pas, elle va plutôt chercher la porte de sortie et tirer pour aller jusque là, parfois très fort. À la fois très sensible dans la demande, elle peut-être extrêment bornée si elle en a marre... Une mule ... Enfin, une franche-montagne !

Mais vous pourrez toujours lui faire confiance, où que vous partiez avec elle, tout ira bien! Iris nous accompagne aussi en hippothérapie, et elle risque bien de continuer plus régulièrement, elle est très attentive et le travail à ces cotés prend une toute autre saveur.

Klara

Aussi appelée Klarinette, c'est une jeune trotteuse de 6 ans (2020). Sa douceur et sa générosité ont eu tôt fait de me toucher. Au début calme et discrète, au fur et à mesure de son travail et de ses découvertes elle a pu affirmer son petit caractère. Elle est douce et délicate et du haut de son 1m70, elle a aussi besoin, de temps en temps, de se rappeler où sont les limites...

Arrivée tôt chez nous, vers 4 ans, elle a pu rapidement acquérir un bon galop et a même su faire ses preuves à l'obstacle. Klara est intelligente et aime découvrir de nouvelles choses, à partir du moment où c'est fait dans le calme et la sérénité, même si elle cherche encore un peu son équilibre (jamais facile de marcher sur des échasses!). Elle fait preuve de beaucoup de sensibilité, mais ça on le savait déjà, son coeur étant proportionnel à sa taille! Au premier abord, elle peut impressionner, mais il suffit de plonger dans son regard de biche pour oublier nos inquiétudes et voir sa générosité. Elle promet d'être une jument polyvalente et attentionnée.

Luna

Luna est une magnifique jument espagnole qui a tout pour plaire : très agréable en dressage, elle est aussi douée pour l’obstacle et pour faire des bonds de 10 mètres de côté quand elle voit un sachet en plastique traîner sur sa route... Même si elle s'est bien assagie aujourd'hui.

Lorsque j'ai décidé de l'essayer à la voltige, tout le monde m'a prise pour une folle... Et pourtant, elle a séduit tous les voltigeurs par la qualité de son galop. Car ce que Luna aime par dessus tout, c'est être au centre de l'attention. Si le cheval de manège a peur de tout, la jument de voltige est capable de supporter toutes les situations, allant de porter un chapeau sur sa tête jusqu'à se voir sur grand écran au jumping de Liège pendant qu'elle tourne en cercle, en passant par la capacité de supporter n'importe quelle musique et n'importe quel public.

En résumé, Luna est un cheval polyvalent et on lui pardonne facilement son sale caractère car quand on est sur son dos, on est comme sur un petit nuage (même si de temps en temps, elle aime donner un petit coup de vent!).

Mani

Mani est l’un des deux Fjords de notre écurie. Grand costaud à l’énergie inépuisable, Mani fait un peu de tout et était régulièrement utilisé en voltige. C’était aussi un excellent cheval de promenade qui passe partout, son seul (petit) défaut c’est qu’il n’aime pas trop monter dans un van ou un camion et que quand il nous marche sur les pieds, ça fait (très) mal. Aujourd'hui, et malgré son âge, c'est d'abord et avant tout le porteur de notre équipe "hippo", il résiste aux poids plus lourds et ne bronche pas si la personne a les jambes très serrées autour de lui. Il fait partie des plus vieux de nos compagnons toujours actif, et la démarche au raaallleeeennnntiiiiis nous le confirme, tout comme son plaisir de s'arrêter tous les deux pas pour se reposer. C'est la raison pour laquelle on ne l'utilise plus que pour l'hippothérapie, et de temps en temps pour montrer aux jeunes élèves à quoi ressemble un cheval en liberté, car Mani est toujours aussi franc quand il s'agit de faire quelques cabrioles avant de partir au galop en liberté pour chasser ses camarades. Et ça, il faut dire que ça impressionne les élèves.

Martini

Pour succéder à Minha comme cheval de dressage, j’ai (Patricia) alors acheté Martini. Elle avait quatre ans, et n’était pas entièrement débourrée. Malgré un physique de rêve, Martini est rapidement devenue un clou dans mon cercueil. Un clou doré, très fin et très joli, mais un clou quand même. En fait, le principal problème de Martini, c’était que, à l'époque, elle n’aimait pas l’équitation…

Elle est gentille, douce, fine et délicate, douée pour le dressage – même si elle est tellement susceptible que la dresser a pris un temps fou - . Elle a peur de tout, surtout de son ombre et, en promenade, elle est devenue la grande spécialiste de la marche arrière fond de train quand on veut la faire passer en tête. Pour le reste, quand elle peut suivre un autre cheval très courageux elle passe partout tout en décomptant les minutes qui la séparent de son retour à sa chère écurie.

Son début d'histoire chez nous a été rock'n'roll !! Martini tapait (mais pas souvent), elle tirait au renard (mais pas toujours) et adorait ouvrir la porte de son box pour tenter une escapade impromptue (mais pas trop loin : 1 ou 2 mètres de son écurie parce qu’on ne sait jamais ce qui pourrait lui arriver !). Aujourd'hui, elle s'est assaigie, si on peut dire. On s'inquiète moins d'une éventuelle déconnexion neuronale, même si elle a toujours peur de son ombre et attaque tous les chevaux qu'elle ne connait pas, ou qu'elle connait, qu'elle n'aime pas, ou qu'elle aime, un peu, qui s'approchent de trop près (sa bulle doit mesurer 5 mètres de rayon... Autrement dit, 10 mètres de diamètre). De l’énergie, elle en a à revendre, mais le problème c’est qu’elle ne l’utilise pas toujours pour le travail… Elle a dû suivre dans une vie antérieure une formation de carrossier parce qu’elle adore, quand on la transporte, essayer de démonter son van, si possible sur l’autoroute, parce que c’est plus gai…

Mystic (THE beau gosse...)

Pour fêter la fin des stages (et mon anniversaire), Marc et moi avions décidé, avec deux amis, de partir randonner deux jours à Comblain au Pont. Nous et nos chevaux, nous logions dans un petit centre équestre façon "petite maison dans la prairie" appelé "Little Creek", comportant saloon (un saloon dans lequel j'ai découvert la délicieuse "Mystic Lemon", une bière blanche aromatisée au citron vert),  baraques en bois, corral et tout ce qu'il faut pour se croire aux States à 60 km d'Aubel. Nous avions donné rendez-vous là-bas à Jean-Claude Banneux, l'homme providentiel qui nous trouve toujours les chevaux dont nous avons besoin quand il nous faut augmenter notre cavalerie, afin qu'il nous montre les chevaux de son élevage personnel. M. Banneux est un amoureux des chevaux de couleur, nous aussi, ça tombait trop bien que pour ne pas en profiter... Nous avons donc fait le tour de ses chevaux, distillant des litres et des litres de bave à la vue de ses magnifiques troupeaux et avons terminé notre visite par la prairie où se trouve Jet Sun Dun, étalon magnifique que nous avions voulu pour l'une de nos juments. Je voulais revoir l'étalon parce que les seules photos que j'avais de lui le représentaient justement en train de rendre un hommage (appuyé) à ma jument et que certaines âmes sensibles trouvaient ces photos un peu "hard" pour certains yeux. Bref, je voulais faire des photos de Jet qui soient visibles par tous les yeux et à toutes les heures du jour ou de la nuit. Jean-Claude (Banneux) nous a montré quelques-uns des produits de Jet, dont un ravissant poulain alezan très foncé, à la belle face
débordant de blanc sur ses ganaches et aux interminables balzanes blanches. Je le trouvais craquant
et j'ai dû montrer un peu trop mes sentiments parce que Marc m'a dit "Tu le veux pour ton anniversaire?" ce qui m'a prouvé au moins trois choses :
- D'abord, qu'à la veille de mon anniversaire, il ne m'avait toujours pas trouvé de cadeau
- Ensuite, que quand il me dit tous les jours quand je craque pour un éventuel nouveau cheval de manège "mon amour, on ne va pas acheter ce cheval : on a déjà trop de chevaux!" il raconte des
carabistouilles
- Enfin qu'il m'aime puisqu'il aime me faire plaisir.
Au moment de trouver un nom au poulain (le premier mâle de mon écurie), je me suis rappelé la délicieuse bière dont je m'étais (avec modération) abreuvée la veille : la "Mystic Lemon" et c'est donc ainsi que j'ai appelé le fils de Jet. De retour à Aubel, j'ai décompté les jours qui me séparaient de celui où Mystic viendrait chez nous : il est né le 15 juin, nous l'avions vu en septembre, il lui restait donc encore quelques mois à partager avec sa maman. Et pour garder son image dans ma mémoire, j'ai siroté tous les soirs une blanche aromatisée au citron vert en regardant les photos de mon poulain au regard de canaille.

Et dès son arrivée jusqu'à maintenant, son coté canaille n'a fait que se confirmer. Ce qui est sûr, c'est qu'il fait chavirer le coeur de toutes les filles.

Pajala

Pajala de Xhoris est une adorable pot de colle, coup de coeur de Patricia. Curieuse de tout, sociable à l'extrême, on ne l'a jamais vu coucher les oreilles. Jaja ne sait même pas ce que c'est : la nature l'a programmée pour aimer, pas pour se fâcher... Enfin, ça c'était au début...

Aujourd'hui, notre Jaja a bien grandi, elle s'est arrondie, de devant et de derrière, une vraie boule de muscles et d'énergie, bref, un bulldozer (c'est un peu son surnom d'ailleurs). Elle n'a peur de rien ni de personne, et même si elle garde un coeur et un caractère en or, ce sont les chevaux autour d'elle qui ont peur. C'est vrai que si j'étais un cheval, à l'entendre grincer des dents en m'approchant d'elle, je ne voudrais pas aller la voir de plus prêt.

Pajala a des allures de miss avec ses "cheveux blonds" (blondasse est son deuxième surnom) et un caractère de cochon... Pas dans le sens mauvais caractère! Non, non, mais parce que la passion de Pajala c'est de se roulet dans la boue et de s'en mettre PAR-TOUT! Une vraie fille quoi ! Girl power !

Elle est géniale et continue de s'améliorer. Elle a aussi cette faculté de nous faire rentrer dans cette bulle magique cavalier-cheval, il suffit de nous concentrer un peu et on y est, que ce soit en manège ou en balade. Le mythe du centaure existe, c'est elle et nous... Il suffit de mettre son énergie à profit et tout devient simple et beau.

Pinky

L'amoureux d'Iris donc... Il était le cheval de Patricia, et Marc a très rapidement été séduit par ce cheval espiègle et tout terrain.

Pinky c'est un jeune dans un corps d'adulte. Curieux de tout, il fait tout, aime tout, découvre le monde et adoooooooooore découvrir avec sa bouche. C'est simple, mettez lui une corde en bouche et il promenera ce qui se trouve au bout, que ce soit vous, un chien, un cheval (sa chérie serait encore mieux), etc.

Il a aussi été entrainé pour du travail vec les vaches grâce à notre professeur de travail éthologique (Ben Deruyter). Et il apprend vite et bien notre Pinky.

Il nous accompagne en hippothérapie et, comme pour Iris, nous risquons de le revoir souvent, mais lui, c'est surtout auprès des éducatrice qu'il fait des émules... Il a beau aimer mordiller nos capuchons, nos tirettes, nos élastiques, etc., elles succombent toutes, et ça nous a déjà vallu quelques fous rire. Alors on ne le remerciera jamais assez d'apporter du baume au coeur de toutes ces personnes. Un vrai Don Juan avec un coeur en or et une mentalité d'enfant.

Pistache

Pistache est une ponette blanche avec des taches noires sur les fesses et les membres postérieurs, qui ne sont plus visibles aujourd'hui, avec son âge. C’est une super ponette, parfaite, géniale, mais pas toujours de bonne humeur : c’est ce qui fait son charme… Elle apparaît d'ailleurs dans les chevaux car, au-delà de son petit bidou (bon d'accord, énorme ventre), elle est plutôt du niveau confirmés et traîne d'ailleurs uniquement avec nos chevaux.

Elle n'a pas beaucoup d'amis et malgré sa petite taille, elle sait très bien faire sa place dans un troupeau de chevaux bien plus grands. On l'aime et on la respecte. C'est un tonneau sur pattes, elle ne court pas, elle roule, mais c'est comme ça qu'on l'aime aussi. Pistache, elle aime faire peur, surtout aux petits, mais au fond elle est adorable. Elle commence d'ailleurs, tout doucement, du haut de ses 17 ans (2020), à comprendre qu'elle ne doit pas toujours tirer.

Polo

Polo, nous l'avons sauvé de l'abattoir. En fait, nous l'avons acheté dans le camion qui le conduisait au couteau. Il avait 9 mois... C'est donc chez nous qu'il a appris à (re)vivre. Il a été débourré- ce fut sportif car notre Polo n'a pas eu que de bonnes expériences dans sa prime jeunesse- mais il m'a promis qu'il allait s'assagir.

Aujourd'hui, il s'est assagi... Plus ou moins! Il semblerait que beaucoup de choses sont prétextes à s'enfuir et même lorsqu'il est "cool", il a cette attitude du cheval en fuite. Mais on est sûrs que tout ira bien, parce qu'on l'aime et qu'il le sait.

Querida

Querida, ça veut dire chérie en espagnol, mais ce n’est pas comme ça qu’on l’appelle quand on doit aller la chercher en prairie et qu’elle ne se laisse pas attraper ! Querida a pris de l'âge maintenant mais elle reste jeune dans sa tête et très douée en tout. Elle a une énergie incroyable mais un physique un peu spécial. Un galop de poney, un caractère de jument "pisseuse" ... Et c'est bien pour ça qu'on l'adore.

Aujourd'hui, malgré son énergie toujours au top, on la préserve un peu, son dos portant le poids de ses années, et on préfère la garder sur le plat, même si une barre de temps en temps lui fait plaisir.

Shahinez

Le sol tremble sous vos pieds? C'est le signe que Shahinez arrive! Shahinez est une grande jument pie a l'allure décidée et à la dégaine d'un char d'assaut. Mais ne vous y fiez pas : elle a un coeur tendre sous ses allures de brute épaisse .

Shahinez a fait du chemin, en effet, sa sensibilité fait d'elle une jument très réactive. Et ajoutez le stress d'un cavalier peu sûr de lui, elle risque de ne plus savoir s'arrêter. Mais aujourd'hui, elle parvient mieux à redescendre et à se reprendre. Par contre, compter sur elle si vous voulez donner de l'attention à un cheval, faire des papouilles et brosser toute la sainte journée, Shahinez sera au premier rang et prête à s'endormir dans vos bras.

Shannah

Shannah a un caractère assez bien marqué. Et, à l'époque où elle était encore montée en cours, quand ça lui prenait, madame stoppait en plein galop ou démarrait comme une furie... Elle n'a jamais vraiment bien compris comment passer un obstacle...

Sinon c'est une jument facile à vivre, à monter, et très appréciée des cavaliers. Avec ses petits yeux bleus elle vous fait comprendre quand elle ne saisi pas ce que vous voulez d' elle... Aujourd'hui, c'est la maitresse de cérémonie durant les heures d'hippothérapie. Sa curiosité et sa douceur lui permettent de faire un vrai travail d'écoute et de mise en confiance.
Shannah est probablement la jument aux plus jolis yeux que j'ai vu, c'est une jument fantastique!

Tibet

Tibet est l'autre Fjord de notre écurie, à la robe très claire. Quand il est arrivé chez nous, il était très peureux, mais, maintenant, on voit qu’il a confiance en nous parce que dès qu’on va vers lui en prairie, il vient pour chercher des caresses. Ceux qui ont dit que les Fjords n’avançaient pas ne connaissent pas Tibet. Il avance comme un train, sauf quand il a sur le dos une personne en situation de handicap : il ressent alors qu’il doit faire doucement, et il le fait !

Urska

Urska est une grande et gentille jument BWP. Elle a eu de grandes capacités à l’obstacle même si elle est assez nerveuse. Aujourd'hui, elle ne saute plus pour cause d'artrose. Elle a pourtant toujours été raide comme un piquet. Elle est très grande et on pense qu'encore aujourd'hui elle n'a pas réussi à savoir comment bouger son corps sans tanguer comme un bateau. Respectez sa bouche et elle vous respectera. Quand on la panse, comme elle est très curieuse, elle observe chacun de vos faits et gestes. Mais n’oublions pas que la grande passion de Urska, c’est le pré : elle adore y rester avec ses amis les chevaux.

Vos

Voilà l'histoire de Vos : un jour, un ami me téléphone pour me dire qu'il a un ami qui a un cheval à donner. Moi, je connaissais un ami qui cherchait un cheval. J'ai donc appelé l'ami que connaissait mon ami pour lui dire que j'avais moi-même un ami qui cherchait un cheval. Mon ami a monté le cheval en question, mais n'a pas réussi à faire ami-ami avec lui et donc, en bon ami qu'il est, alors que nous étions en vadrouille à mi-chemin de chez lui, il m'a mis le marché en main : si tu le veux, il est à toi... Je l'ai aussitôt rebaptisée Vociferous, parce que Vos, c'est vraiment trop moche!

Mais bon, Vos c'est aussi plus court... Alors Vos nous accompagne aujourd'hui dans bien des domaines : super cheval de voltige, très à l'écoute des demandes du longeur, cheval d'hippothérapie porteur et volontaire et un bon cheval pour les grands débutants. Son seul petit défaut : il est ronde comme un ballon et il arrive régulièrement de voir la selle ou le surfaix tourner.

Vos se fait souvent avoir car elle est toujours la première à venir nous dire bonjour pour être ensuite emmenée dans le manège auprès de nos bénéficiaires d'hippothérapie, et visiblement, elle vient plutôt pour la nourriture que pour travailler et ça, elle nous le fait bien comprendre quand ça ne lui va pas. Mais toujours très gentiment et aussi doucement que ce semi-trait puisse faire.

WhatsApp

WhatsApp était en dépôt chez nous, et elle l'est restée longtemps. Très active et réactive, elle devait d'ailleurs avoir une embouchure assez dure. Elle a été très vite appréciée par un bon nombre de nos cavaliers et très vite, nous avons pu passer à un simple filet. Puis elle a été essayée par des potentiels acheteurs et là, elle a fait comme le magicien qui sort un lapin de son chapeau... TADAAAAMMMM ! WhatsApp nous a sorti une série de tours, surtout des coups de culs, tous plus hauts les uns que les autres... Les potentiels acheteurs sont partis... Plus intéressés. Alors on s'est dit que quand le bon viendrait ça irait... Mais elle a continué et nous avons dû lui remettre son ancienne embouchure.  Finalement son message devait être que les bons, c'était nous. Alors on l'a achetée, car elle est jolie, très sensible, bonne en dressage et en obstacle, bref, elle est top. Et ce pour le plus grand bonheur de bon nombre de nos élèves. Depuis, elle n'a plus jamais sorti de lapin de son chapeau. Nous avons même pu lui remettre un simple filet.

Zarre-bi

Zarre-Bi s'appelait Princesse...mais Zarre-Bi lui va beaucoup mieux. Cette ponette blanche est la demi-soeur d'Apolline (voir dans les poneys). Elle adore les pony games, elle saute comme un cabri, trotte comme un avion (si tant est qu'un avion sache trotter), galoppe comme une gazelle, mais ne vous y trompez pas : c'est bien un poney. Un poney un peu...zarre-bi quoi!

Comme Pistache, malgré sa taille de poney, elle se retrouve chez les chevaux car elle est destinée à nos cavaliers plus exprimentés (et pour cause!). Et comme Pistache, Zarre-bi fait partie intégrante de nos troupeaux de chevaux, malgré son goût indiscutable pour forcer nos clotûres...

Nos poneys

Apolline

Apolline, douce et délicate Apolline, elle adorait, plus jeune, démarrer au galop à fond de train, juste pour rire. Aujourd'hui elle ne démarre plus, mais elle reste l'un des poneys le plus rapide du manège, elle démarre plus vite que son ombre... Apolline pot de colle qui ne vous lâche pas d'un centimètre quand vous faites la stabulation poney et qui a le chic pour se mettre entre la brouette et vous. Une ponette gracieuse et sympa, demi-soeur de Zarre-Bi, sur laquelle aucune selle ne tient tellement elle est ronde. Pourtant elle ne parait pas comme ça, mais il arrive régulièrement de devoir faire descendre l'élève au milieu du cours pour remettre la selle 10 cm en arrière. Oui, parce qu'Apolline ne supporte pas la queutière... Enfin si, mais en faisant des coups de cul incessants... Ce sont peut-être surtout les élèves qui ne supportent pas Apolline qui a la queutière... Allez savoir!

Récemment, Apolline en a surpris plus d'un, car avec elle, si vous serrez fort les mains sur les rênes pour la faire ralentir, vous risquez de ne plus sentir vos doigts à la fin du cours (elle gagne souvent)... Mais asseyez-vous et respirez, cadencez votre rythme, et vous aurez un poney qui ralenti et accélère au doigt et à l'oeil ("c'est magique!" comme ils diraient). C'est particulièrement gratifiant de voir certains élèves stressés s'éprendre de cette miraculeuse ponette qui compte pourtant parmi les plus rapides, et découvrir que l'équitation, c'est avant tout savoir lâcher prise... On adore! Merci Apolline

Aria

Aaaah! Aria, petite ponette aubère, elle est souvent appréciée par sa couleur... Et pour le reste c'est un peu en dent de scie. Aria est une ponette fiable, qui aime la stabilité, alors si vous allez souvent la voir, lui faire des papouilles, la faire brouter, la brosser, elle risque fort de vous apprécier et de vous ranger dans la catégorie : les meubles que je connais... Dans ce cas, elle sera un peu plus dégourdie et vous saurez la faire marcher à la confiance. Dans le cas inverse, elle fera le job aussi... Mais à sa manière.

De toute façon, Aria n'entre pas dans la catégorie des bourreaux de travail. Brouter au pré, être proche des copains, jouer, faire la sieste, etc., pour ça elle excelle. Elle a le gabarit idéal pour faire du spectacle et s'y connait pas mal en travail à pied (merci à Suzanne). Cependant, c'est sans compter sur sa grande crainte d'à peu près tout... Elle n'arrive d'ailleurs toujours pas à se faire au coin gauche du manège! (N'essayez pas de voir lequel, les 4 font l'affaire!)

Elle reste cependant et sans aucun doute la plus jolie de tous! On adore par dessus tout ses crins interminables, sa bonne bouille et son coté bien dodu.

Bout'chou

Bout'Chou est la digne fille de Falbala (voir chez les retraités) : un rien têtue et " rentre-dedans", elle est cependant adorable. Elle est née en 2008 et pendant longtemps, on s'est demandé à quoi sa robe ressemblerait : gris? Louvet? Rouan? Indéfini? Une bonne question à poser lors du passage d'un examen, je crois que même les juges y perdraient leur latin...

Bref, Bout'Chou est une magnifique ponette dont la robe change avec le temps mais dont le caractère reste : une boule d'amour qui adore les câlins, avec un brin d'espièglerie et qui a plus d'un tour dans son sac quand il s'agit de travailler un peu. Bout'Chou ne travaille pas, elle joue.

Cannelle

Cannelle n'aime pas le travail. Il est vrai qu'avec ses petites jambes et son embonpoint elle a un peu de mal à suivre les autres en reprise. Alors, elle coupe les coins, très, très, très largement, au grand désespoir de ses petits cavaliers. Elle double sur la longueur pour s'arrêter sur la ligne du milieu... Ca elle le fait très bien, très souvent, et même si le prof n'a rien demandé. Et bien qu'elle ressemble à un gros nounours, ce n'est pas la plus grande fan de câlins... Sauf lorsqu'il s'agit de ceux de Noisette ou de Milou.

Ciboulette

Ciboulette, alias Monique - c'était son nom, mais nous avons voulu la rebaptiser pour son propre bien, car nous aimons le prénom Monique, que les Monique ne nous en veuillent pas, mais nous l'imaginons mal sur un cheval, vous imaginez en cours, pendant que l'enfant de Monique monte sur Monique et que dans son désarroi le prof se fâche sur Monique?!, bref, nous l'avons appelée Ciboulette - alias Bouboule - on ne vas pas s'étendre sur le sujet - c'est l'amour vache. Elle adoooore les câlins et suivre la première personne venue pour en recevoir. Elle chasse d'ailleurs de bon coeur ses compagnons pour être la première à recevoir l'attention. Alors vous la calinez, vous lui faites des bisous et des papouilles, et vous vous recevez un très (peu) délicat coup de boule.... L'amour vache quoi!

Ciboulette aime peu travailler, sauf à pied, un vrai petit clown, taillée pour des spectacles! Elle est aussi capable de donner le meilleur d'elle-même en hippothérapie. Et en cours, elle a ses têtes, certains peuvent lui demander ce qu'ils veulent, et d'autres risquent de comprendre ce que la confrontation veut dire... Mais jamais rien de méchant. D'ailleurs, petite astuce, si vous parvenez à la mettre juste derrière le prof, elle ira où il va. Ca elle adore, un vrai pot-de-colle.

Et Ciboulette a une autre passion : suivre le groupe dans le "SAUVE QUI PEUT!", même si le groupe signifie un poney/cheval dans une leçon de 8...

Dino

Dino est un mignon poney pie, avec de grands yeux toujours inquiets, ce qui nous laisse penser qu'il a dû être battu quand il était plus jeune et une blessure pareille ne guérit jamais complètement. Ici, entouré de l'attention de tous, il n'a plus vraiment peur des humains, mais il lui restera toujours quelque chose de son passé. Son regard inquiet, peut-être...

Si vous devez aller le chercher, allez-y sans licol et calmement, il se laissera amadouer par vos caresses et votre amour. Votre complice pourra alors s'approcher et lui mettre aisément le licol. Mais approchez-vous, même calmement, avec une corde ou un licol, il saura trouver une échappatoire et là, même en abandonnant votre lien, il vous faudra calme et patience pour parvenir à l'approcher.

Dino, c'est un gros nounours qui, quand vous ne demandez rien, vient très facilement vers vous pour y trouver une douce caresse. Mais ne vous fiez pas aux apparences, avec ses congénères, il sait faire respecter sa loi.

Kachina

Kachina est reprise dans nos poneys car elle s'est liée d'amitié avec eux, même si, on le sait, elle est plus grande que certains de nos chevaux... Mais on l'aime aussi pour nos grands débutants. Elle est encore jeune et manifeste de belles capacités : elle se débrouille en dressage, elle n'a peur de rien, elle est pleine de surprise et elle convient à presque tous les niveaux.

On espère la garder encore longtemps près nous, car Kachina est une petite jument qui en a déjà vu avec deux opérations à son actif, mais elle s'en est toujours remise. Elle est forte et intelligente et aime démontrer sa vivacité. Toutefois, c'est une jument très sensible, sa bulle est bien grande et il serait mal venu de s'approcher trop vite d'elle, même pour la caresser. Elle est très précautionneuse face au toucher humain.

Milou

Milou est un petit poney adorable et très affectueux avec les petits comme avec les grands. Il est calme, gentil. Même si certaines deviennent trop grandes pour le monter, Milou restera toujours dans leurs cœurs. Il est doué en tout, dressage, obstacle, etc., un grand champion... Une vraie petite star…

Mais Milou a 19 ans bien faits et on préfère le garder pour les plus petits et les débutants. Cependant, il est toujours au taquet pour un calin ou un friandise. On n'ose pas penser au jour de sa retraite... La villa des coeurs brisés!

Noisette

Noisette c’est un petit poney qui adore manger. Il est peut-être un peu gros, mais c’est ça qui le rend si mignon. Il ne sait pas trop bien sauter, mais il donne toujours le meilleur de lui-même pour faire plaisir à son cavalier. Plutôt doué en dressage, l'âge l'a rendu plus taquin. En effet, Noisette sait se préserver, et il se conserve bien... Sans doute a-t-il appris de Cannelle que couper des coins permettait de parcourir moins de kilomètres. Parfois on en ferait des lasagnes, mais il sait très vite se faire pardonner avec sa petite bouille et sa capacité à recevoir les câlins. Si vous êtes, comme moi, trop grande pour le monter, apportez-lui une petite carotte, il adore ça !

Rasta

Rasta est une petite poilue aux yeux de grenouille qui a intégré nos écuries lors de l’été 2008. Elle a une crinière et une queue très fournies, ce qui accroît encore son charme. Pour voir ses gros et grands yeux, il faut lui tresser le toupet, sinon, on n’y arrive pas ! Rasta est toute petite (la plus petite du manège après Cannelle), mais elle, elle suit sans difficulté une leçon composée exclusivement de chevaux : elle a de petites jambes mais un très grand cœur.

Un grand coeur certes, il est toutefois conseillé de faire attention à son arrière-train... Oui, car Rasta a son petit caractère de shetland. En gros, petite mais bien présente. Elle ne bouge pas beaucoup, mais approchez-vous d'elle avec un licol alors qu'elle n'en a pas envie, et plus vive que l'éclair, elle tourne les fesses et jette les pieds. Et oui, aucun cheval n'est parfait, et en l'occurence on a voulu croire à un problème ostéo, jusqu'à ce que le spécialiste nous signale qu'elle était tout simplement... Elle ! Mais on peut compter sur Rasta pour nous rappeler le principe de l'équitation : vivre une relation avec un cheval, et non une peluche, où la vigilance est toujours de mise, et qui, lorsque vous placez un cadre clair, vous le rend au centuple, et avec coeur.

Tit'boket

Tit'Boket est la fille de Pistache et une petite merveille qui, toute petite déjà, s'amusait à sauter tout ce qui était sautable. Dotée d'un caractère bien trempé, elle a très vite compris comment faire tourner tout le monde en bourrique. C'est d'ailleurs, comme on le pensait, dans cette discipline-là qu'elle s'est spécialisée...

Elle est la seule à avoir la capacité d'effectuer les plus belles cabrioles, avec ou sans cavalier! Pourtant, à la prendre dans le bon sens, elle est tout aussi capable d'exécuter des reprises comme un cheval de dressage de haut niveau. D'ailleurs, elle excelle dans les allongés et rassemblés... Je vous défie de ne pas languire devant ses allures aériennes !

Yakari

Yakari c'est le dernier arrivé en date chez les poneys. C'est un magnifique petit spécimen pie noir. Et quel spécimen! Il a tout de suite séduit nos cavalières et même les plus petits cavaliers du baby poney. Son caractère très enjoué et curieux a eu tôt fait de compter parmi les préférés. Et il faut dire que son coté casse-cou et un peu rebelle plaît autant qu'il agace. Mais je pense sincèrement que c'est pour ça qu'on l'aime tant, que ce soit les moniteurs ou les cavaliers.

En plus, ajoutons que Yakari sait tout faire, ou croit savoir tout faire... Nous ne l'avons pas encore déterminé, mais il se donne à fond, ça c'est sur.

Copyright © All Rights Reserved